Susan Wener avait tout pour être heureuse ! Un mariage réussi, 3 filles adorables et la grâce de Audrey Hepburn. À 36 ans, une bien triste nouvelle change le cours de sa vie. Elle a le cancer du colon, un combat que Susan commence en promettant de voir ses enfants graduer de l’école secondaire. Elle devra entamer plusieurs traitements de chimiothérapie. On lui dit de retourner à la maison et d’être heureuse. Son mari, Jonathan Wener veut aider. C’est alors qu’il demande aux médecins comment le faire. On lui suggère de ramasser des fonds pour la recherche sur le cancer. C’est ainsi que le Défi Canderel s’est matérialisé.

Le bonheur pour Susan s’est transformé en la poursuite de connaissances pour l’aider à prendre soin de ses besoins pour son corps, son âme et son esprit. Susan avait presque qu’obtenu ses galons comme consultante en santé naturelle, qu’encore une fois sa santé se fragilise. Elle vient d’apprendre qu’elle a le cancer aux poumons. De son propre chef, Susan se fait enlever le poumon droit mais refuse la chimiothérapie. Elle s’imagine déjà marcher des kilomètres et escalader des montagnes et que son poumon gauche prenait de l’expansion tout comme un ballon. De l’avis de plusieurs médecins, Susan a accompli l’impossible. Son poumon gauche avait 45 % de sa capacité normale au moment du cancer et est maintenant rendu à plus de 90% de sa capacité. Elle a surpassé toutes attentes et a même réécrit sa propre histoire. Susan a non seulement survécu au cancer mais est devenu plus forte. De cette expérience unique, Susan en conclu que “impossible signifie seulement que cela n’a pas encore été fait”.

20 ans plus tard, survivante du cancer, Susan a lancé son livre, “Résilience”, relatant son combat contre le cancer. Le livre est devenu un des livres les plus vendus au Canada.

Elle utilise plusieurs formes d’approches thérapeutiques comme celle du travail corporel, de la visualisation, de la programmation neurolinguistique, du conte d’histoire en passant par l’hypnose. Susan a bâtit une pratique thérapeutique pour les personnes souffrant de maladies graves. Elle est la première et la seule consultante en santé naturelle à être invitée à siéger au conseil de la tumeur gynécologique en oncologie de l’hôpital général juif et est une experte en approches de support qui complémentent les formes traditionnelles de traitement du cancer. Susan est aussi administratrice au conseil des fondateurs de l’hôpital général juif. De plus, elle est membre du conseil de direction de “L’espoir, c’est la vie”, une organisation qui vient en aide aux patients atteints du cancer, qui les appuient avec compassion. L’an passé, Susan a accepté de devenir co-présidente du conseil de direction de “L’espoir, c’est la vie”.

De plus, Susan donne des conférences aux docteurs, étudiants en médicine, cliniciens et au grand public. Elle a aussi participé à l’émission TEDx. Susan a été invitée au Blue Metropolis (festival international littéraire de Montréal), à la librairie publique juive, ainsi qu’au festival du livre de Vancouver. Susan est à l’écriture de son deuxième livre explorant le concept “permission”.

Pour Susan, ce n’est pas tellement ce qui t’arrive mais plutôt ce que tu fais avec ce qui t’arrive !