Les découvertes et innovations dans la recherche sur le cancer font parties de notre quotidien au Centre de recherche sur le cancer Goodman (CRCG). Depuis 50 ans, l’Université McGill et ses chercheurs de renommée mondiale ont connu plusieurs percées scientifiques qui ont fait avancer la recherche sur cette maladie dévastatrice. En 1965, l’antigène carcinoembryonnaire (CEA), le marqueur plus fréquemment utilisé pour diagnostiquer un cancer, a été découvert par un chercheur de McGill, le docteur Phil Gold qui, en 1978, est devenu le premier directeur du Centre de recherche. En 2008, le Centre a été rebaptisé le Centre de recherche sur le cancer Goodman en l’honneur de ses philanthropes, Rosalind et Morris Goodman.

Aujourd’hui, le CRCG est internationalement reconnu pour son excellence en recherche sur le cancer. Son équipe de 28 chercheurs, de plus de 270 stagiaires et son personnel dévoué sont au coeur de découvertes contribuant mondialement à démystifier la pathogenèse moléculaire de formes agressives de cancer comme le cancer du sein, de la prostate, du pancréas, de même que le cancer gastrique, colorectal et celui du poumon. L’impact de ces découvertes et des avancées cliniques qui en découlent est rendu possible grâce aux collaborations étroites au niveau national et international, grâce aussi à des programmes de formation rigoureux et à des technologies de fine pointe.

La recherche interdisciplinaire est appuyée par de prestigieuses bourses octroyées à nos scientifiques et aussi par de généreuses donations privées. Un des éléments les plus importants du succès du CRCG est sa capacité d’attirer et de former des jeunes scientifiques parmi les meilleurs et qui sauront diriger, dans le futur, des projets de recherche pour améliorer de façon significative les traitements du cancer.

Notre partenariat avec le Défi Canderel, la continuité et le soutien indéfectible de Jonathan Wener à cette importante initiative sont devenus au fil des ans le fondement d’une stratégie d’excellence pour la poursuite de la recherche sur le cancer. Les fonds amassés par le Défi Canderel ont contribué directement à des projets de recherche à haut risque et à haut rendement. Ainsi, les données préliminaires générées grâce à ces fonds sont utilisées subséquemment comme bourses dédiés au recrutement de nouveaux membres par voie de concours nationaux. Ces jeunes chercheurs développent des programmes de recherche plus agressifs, et offrent aux stagiaires du temps entièrement dédié à la recherche. Ces stagiaires participent aussi à des conférences au niveau tant national qu’international et y présentent les résultats de leurs recherches.

Les dons amassés par le Défi Canderel depuis 1990 et distribués au centre de recherche Goodman ont donc financés :
 

  • 15 bourses en recherches innovatrices,
  • 483 bourses de recherche pour assister à des conférences à l’étranger,
  • 105 bourses d’études graduées,
  • 42 bourses d’études postdoctorales en recherche.

Témoignages :
"Les chercheurs du centre de recherche sur le cancer Goodman sont privilégiés de pouvoir compter sur la contribution du Défi Canderel. Les fonds amassés sont utilisés pour financer les étudiants et boursiers postdoctoraux qui poursuivent leur recherche sur le développement et la progression des cancers. Ces recherches identifient des nouveaux traitements de cancer pour le futur. Le fait d’avoir accès aux bourses d’études graduées et aux bourses postdoctorales permet aux chercheurs du centre Goodman d’attirer et de retenir des stagiaires de haut niveau et dévoués qui permettent des avancés scientifiques dans la compréhension de cette maladie."

Peter Siegel, Ph D
Chercheur scientifique et Directeur adjoint,
CRCG Professeur associé, Faculté d’oncologie et de médecine, Université McGill

"Grâce à la généreuse contribution de Canderel au centre de recherche sur le cancer Goodman (CRCG), j’ai eu le privilège de recevoir la bourse d’études de recherche postdoctorale Canderel 2015. Cette bourse est particulièrement importante pour moi car j’endosse vivement le message véhiculé par le Défi. L’esprit d’un travail d’équipe pour atteindre un but commun ainsi que l’esprit du travail communautaire est tangible chaque jour dans notre laboratoire. Ce travail d’équipe est essentiel dans la quête de nouvelles thérapies et découvertes d’un traitement pour le cancer."

Joseph Pogson, Ph D
Bourse postdoctoral, CRCG Université McGill

Fondé en 1947, l’Institut du cancer de Montréal, organisme à but non lucratif, a pour mission de favoriser la recherche fondamentale et clinique sur le cancer tout en préparant la relève dans ce domaine par l’enseignement et la formation. L’Institut joue un rôle déterminant dans diverses avancées dans la lutte contre le cancer, et obtient une reconnaissance en tant que centre de recherche transrationnelle par excellence. Cette recherche vise à faire le pont entre les recherches fondamentale et clinique, dans le but ultime de traduire les résultats obtenus en laboratoire par des protocoles cliniques.

Ainsi, les équipes membres de l’Institut sont des chefs de file dans la collecte et la mise en banque de tissus de cellules cancéreuses du sein, des ovaires et de la prostate. De par le nombre de leurs publications scientifiques et l’importance des subventions reçues, les chercheurs-membres de l’Institut sont au rang des meilleurs dans leurs domaines respectifs.

Depuis 1997, l’Institut agit en tant que fondation et recueille des fonds privés qu’il distribue aux équipes de recherche sur le cancer pour assurer leur développement, met sur pied et finance des activités pédagogiques et d’enrichissement scientifique. Parmi tous les appuis et fonds reçus, celui donné par le Défi Canderel se démarque par sa durée, son importance et surtout son sens d’engagement profond. Le Défi, comme il est communément appelé, fait aujourd’hui partie intégrante de la vie de l’Institut, de ses chercheurs et de ses boursiers et représente une portion importante et irremplaçable dans le budget annuel de l’Institut.

Le 4 novembre 1998, le Conseil d’administration de l’Institut a adopté une résolution à l’unanimité qui officialisait les Bourses Canderel de l’Institut du cancer de Montréal octroyées par concours aux étudiants en maîtrise ou au doctorat. Quant aux bourses d’excellence Canderel, elles sont remises aux étudiants qui reçoivent des bourses très compétitives de la part d’organismes nationaux ou internationaux. De 1998 à aujourd’hui, plusieurs millions de dollars ont été investis pour octroyer des bourses Canderel, ce qui représente le plus grand investissement fait par l’Institut pour soutenir la formation de la relève. De plus, grâce aux dons Canderel, l’Institut a pu investir dans l’axe cancer du Centre de recherche du CHUM (CRCHUM) sous forme de fonds de démarrage, de bourses d’excellence, de subventions pour la recherche novatrice et l’achat d’équipement de pointe. Conférences scientifiques, ateliers de formation, journal clubs, réunions cliniciens-chercheurs et journées scientifiques sont également d’autres moyens adoptés par l’Institut pour favoriser la formation des étudiants et l’épanouissement de la vie scientifique.

Témoignages:
"La contribution de la Fondation du Défi Canderel à mon projet de recherche de doctorat a été un élément clé de la réussite de mes travaux; elle m’a permis de pouvoir dédier tout mon temps à la recherche sur le cancer. L’implication du Défi Canderel dans la recherche novatrice est essentielle. C’est cette ouverture d’esprit qui a permis que je puisse faire avancer les connaissances sur les immunothérapies du cancer, un domaine de recherche en effervescence à l’heure actuelle."

Marjorie Allison Bergeron, M.Sc.
Étudiante au doctorat

"Depuis mon arrivée à l’Institut du cancer de Montréal, en 2009, mon projet de recherche visant à mettre en évidence les mécanismes de progression du cancer de la prostate est soutenu par la Fondation du Défi Canderel. L’appui inconditionnel de cette entreprise m’a permis, tout comme pour nombre de mes collègues de diriger des travaux de recherche de qualité."

Yannick Huon, M. Sc.
Étudiant au doctorat